Preuve par 7


Même si l'on considère que la compréhension n'est pas « divisible » en une opposition oral/écrit, on ne peut nier certaines spécificités du langage écrit, comme les codes syntaxico-linguistiques et les conventions de...

39.00 €
En stock
Ajouter au panier Ajouter au panier >
Même si l'on considère que la compréhension n'est pas « divisible » en une opposition oral/écrit, on ne peut nier certaines spécificités du langage écrit, comme les codes syntaxico-linguistiques et les conventions de présentation d'un texte, qui s'ajoutent aux obstacles habituels à la compréhension, tant à l'oral qu'à l'écrit. « Preuve par 7 », à travers 125 textes et 1000 affirmations répartis en 3 niveaux, exploitables à partir du CE2, a pour triple objectif de prendre en charge les difficultés de la compréhension de textes écrits, en incitant le lecteur à rechercher les éléments pertinents qui permettent de vérifier la véracité de 6, 8 ou 10 affirmations, et en mobilisant ses compétences linguistiques et pragmatiques, ses capacités de raisonnement et d'une manière générale, sa métacognition ; de travailler sur les codes du langage écrit et de développer (ou rétablir) les compétences analytiques. Les affirmations qui suivent chaque texte sont répertoriées selon un code en 7 lettres (V, I, C, L, A, N, et T) qui correspondent à 7 types de difficultés que rencontrent les patients qui présentent des troubles réceptifs : V comme VOCABULAIRE (concerne tout ce qui a trait au lexique et à la syntaxe : les synonymes, les définitions, les tournures de phrases spécifiques à l'écrit). I comme IMPLICITE (concerne tout ce qui relève des inférences et la déduction, à partir de liens logiques non exprimés). C comme CAUSALITÉ (concerne les relations de cause à effet, les liens logiques exprimés, écrits, visibles). L comme LOGICO-MATHÉMATHIQUE (concerne le lexique pré-mathématique, l'estimation de quantités, la comparaison de données numériques, le calcul (opérations, pourcentages, moyennes, âge)). A comme ANAPHORE (concerne tous les constituants (pronoms, adjectifs, adverbes...) qui font référence à un terme déjà utilisé, ou qui suit, et nécessaires à son identification). N comme NEGATION (concerne l'expression de la négation et de l'exclusion (sans, sauf, excepté, hormis...)). T comme TEMPORALITÉ (concerne les liens temporels, la chronologie, la séquentialité (successivité ou simultanéité), la durée, le calendrier). Il s'agit donc de repérer et de souligner les éléments qui permettent de confirmer ou d'infirmer les affirmations contenues dans le tableau situé sous le texte (visibilité et traçabilité), et ainsi construire au fur et à mesure son appréhension finale du texte. Cet acte d'analyse, qui requiert planification, attention, mémoire de travail, flexibilité et contrôle se concrétise par la sélection « vrai » ou « faux » dans le tableau à double-entrée.
  • Règle de lecture
    Ce matériel s'adresse aux personnes présentant des difficultés de lecture (omission ou déformation de mots, difficulté à suivre les lignes du...
    1.50 €
    En stock

    Ajouter au panier

  • Mixamatou
    Le but du jeu est de se débarrasser de toutes ses cartes en posant sur la pile centrale une carte ayant au moins un critère identique à la carte...
    8.00 €
    En stock

    Ajouter au panier

  • Élémentaire, mon cher...
    Inspiré du jeu Logix (réf. 00799), ce jeu consiste à placer, sur une grille de 9 cases, 9 pions de couleurs : 3 ronds, 3 coeurs et 3 losanges de...
    52.00 €
    En stock

    Ajouter au panier

  • Histoires mystérieuses
    Dans ce recueil organisé en 2 niveaux, Laurence Cléda-Wilquin nous propose 20 histoires autour d'énigmes non élucidées à destination des ados et...
    39.00 €
Vous devez être connecté pour ajouter un avis. :